Khaïba : Différence entre versions

De Nephilim Wiki
Aller à : navigation, rechercher
 
Ligne 29 : Ligne 29 :
 
A l'inverse, l'[[Arcane du Diable]] invite à succomber à l'ultime liberté du [[Khaïba]], quitte à en accélérer le processus lors des rituels de [[Sabbats]]. En effet, le [[Prince]] du [[Diable]], [[Shaïtan]], est le plus connu des adeptes du [[Khaïba]]. Il y succomba lorsque [[Akhénaton]] lui offrit la [[Lame]] de l'[[Arcane du Diable]], puis s'en guérit en explorant toutes les potentialités de la [[Lame arcanique]]. Puis, il rencontra [[Moor]], dont il devint éperdument amoureux, tant et si bien qu'il se perdit dans sa passion et ne la vit pas s'enfuir. Furieux, il retomba dans les affres du [[Khaïba]] au cours d'une période où il disparut, la [[Convulsion]]. Et depuis, [[Shaïtan]], revenu de sa retraite, difforme et haineux, cherche à répandre le [[Khaïba]] dans tous les [[Pentacles]] pour créer un nouvel ordre élémentaire.
 
A l'inverse, l'[[Arcane du Diable]] invite à succomber à l'ultime liberté du [[Khaïba]], quitte à en accélérer le processus lors des rituels de [[Sabbats]]. En effet, le [[Prince]] du [[Diable]], [[Shaïtan]], est le plus connu des adeptes du [[Khaïba]]. Il y succomba lorsque [[Akhénaton]] lui offrit la [[Lame]] de l'[[Arcane du Diable]], puis s'en guérit en explorant toutes les potentialités de la [[Lame arcanique]]. Puis, il rencontra [[Moor]], dont il devint éperdument amoureux, tant et si bien qu'il se perdit dans sa passion et ne la vit pas s'enfuir. Furieux, il retomba dans les affres du [[Khaïba]] au cours d'une période où il disparut, la [[Convulsion]]. Et depuis, [[Shaïtan]], revenu de sa retraite, difforme et haineux, cherche à répandre le [[Khaïba]] dans tous les [[Pentacles]] pour créer un nouvel ordre élémentaire.
  
{{references}}[[Livre de Base II (supplément)|Livre de Base II]],  pp.302-303<br />[[Arcanes Majeurs (supplément)|Arcanes Majeurs]],  p.79<br />[[Mat (0) (supplément)|Mat (0)]], pp.24.27<br />[[Diable (15) (supplément)|Diable (15)]],  pp.21-22<br />[[Ka (supplément)|Ka]], pp.21.23.26.29.33<br />[[Tempérance (14) (supplément)|Tempérance (14)]],  pp.9-10<br />[[Livre de Base I (supplément)|Livre de Base I]], pp.34.47.105.174.197.222<br />[[Loa (supplément)|Loa]],  p.75{{voiraussi}}Anaximandre, Charmes et Sortilèges d'un Fleuve (livre), Diable (15), Empathie, Moor, Seine (La), Shaïtan, Tempérance (Arcane de la){{concept}}{{kabal}}
+
{{references}}[[Livre de Base II (supplément)|Livre de Base II]],  pp.302-303<br />[[Arcanes Majeurs (supplément)|Arcanes Majeurs]],  p.79<br />[[Mat (0) (supplément)|Mat (0)]], pp.24.27<br />[[Diable (15) (supplément)|Diable (15)]],  pp.21-22<br />[[Ka (supplément)|Ka]], pp.21.23.26.29.33<br />[[Tempérance (14) (supplément)|Tempérance (14)]],  pp.9-10<br />[[Livre de Base I (supplément)|Livre de Base I]], pp.34.47.105.174.197.222<br />[[Loa (supplément)|Loa]],  p.75{{voiraussi}}[[Anaximandre]], [[Charmes et Sortilèges d'un Fleuve (livre)]], [[Diable (15)]], [[Empathie]], [[Moor]], [[Seine (La)]], [[Shaïtan]], [[Tempérance (Arcane de la)]]{{concept}}{{kabal}}

Version actuelle datée du 27 novembre 2021 à 11:48

Illustration, source Kabal
Khaiba, source Kabal

Khaïba. (signifie instincts). Transformation négative, néfaste du Ka du Nephilim. Cela le conduit à la folie.

(source : "Livre de Base Nephilim 1ère édition", glossaire)




Le Khaïba est considéré comme l'une des trois grandes afflictions magiques des Nephilim, avec la Narcose et le Basculement. Il s'agit d'une confusion progressive du Pentacle du Nephilim avec les Champs magiques, allant jusqu'à la perte de la conscience de l'être magique et la dissolution dans les Champs magiques.

L'apparition du Khaïba résulte de l'exposition à un traumatisme magique assez important pour fragiliser la structure du Pentacle, comme une Draconisation, une Désincarnation trop longue, un maintien de la vision-Ka trop poussé ou plus simplement l'exposition à l'Orichalque. Il arrive alors que la structure du Pentacle s'affaiblisse et devienne poreuse, se chargeant des Ka-éléments ambiants au mépris de la solidité des Ka-éléments naturellement organisés du Pentacle. Peu à peu, la perte du lien entre la conscience du Nephilim et la perception de sa nature magique provoque une inadéquation entre la souffrance des Ka-éléments livrés au chaos et l'ivresse de la sensation de liberté du Nephilim infecté.

Le Khaïba s'infiltre souvent insidieusement, sauf en cas de forte exposition à l'Orichalque, et s'empare d'un Nephilim en trois phases. La première est l'infection et se montre quasiment indétectable, sauf aux yeux des experts de l'Arcane de la Tempérance, de l'Arcane de la Force ou de l'Arcane du Diable. Elle se manifeste par une surprenante anarchie dans le comportement du Nephilim, liée à cette sensation de vertige offerte par une impression de communier avec les Champs magiques et d'avoir fait un pas de géant dans la voie de l'Agartha. Puis vient l'enkhaïbatement, qui voit se développer les signes de difformité chez le Nephilim atteint. Ces signes dépendent des conjonctions ayant dominé sa dégénérescence.

  • Sous l'influence astrale de son Ka-dominant, c'est le gigantisme : il grandit, se couvre d'une peau plus dure et arbore des traits monstrueux.
  • Sous l'influence astrale d'un Ka-neutre, c'est l'élémentalisme : il arbore certains traits de son Ka-élément dominant, comme s'il devenait une matière de cet élément.
  • Sous l'influence astrale d'un Ka-opposé, c'est l'éthéralisme : il disparaît peu à peu, se dématérialise et devient incapable de manipuler les objets.
  • Sous l'influence astrale de l'Orichalque, c'est le nanisme : il devient ridiculement petit et inoffensif, avec un comportement enfantin.

Enfin, la dernière phase du Khaïba est la dissolution progressive dans les Champs magiques. A partir de ce moment, il est impossible de sauver le Nephilim malgré les efforts, comme Dédale ne put sauver Icare lorsque celui-ci approcha trop près du soleil, un mythe souvent utilisé pour évoquer la tentation du Khaïba.

L'Arcane de la Tempérance, et notamment ses Adoptés de la Section des Frères, lutte activement contre le Khaïba, avec le soutien actif, et souvent militaire, de l'Arcane de la Force. Il est nécessaire alors d'isoler le Nephilim infecté et d'user d'Empathie, de Ka-analyse ou de rituels à base de Terres rares fournies par l'Arcane de la Roue de Fortune, pour espérer soigner le Nephilim. Ce déploiement de force des Arcanes majeurs pour lutter contre le Khaïba date de la Guerre de Troie, qui vit une véritable prise de conscience du danger, même si la menace avait jusque-là été instinctivement perçue.

A l'inverse, l'Arcane du Diable invite à succomber à l'ultime liberté du Khaïba, quitte à en accélérer le processus lors des rituels de Sabbats. En effet, le Prince du Diable, Shaïtan, est le plus connu des adeptes du Khaïba. Il y succomba lorsque Akhénaton lui offrit la Lame de l'Arcane du Diable, puis s'en guérit en explorant toutes les potentialités de la Lame arcanique. Puis, il rencontra Moor, dont il devint éperdument amoureux, tant et si bien qu'il se perdit dans sa passion et ne la vit pas s'enfuir. Furieux, il retomba dans les affres du Khaïba au cours d'une période où il disparut, la Convulsion. Et depuis, Shaïtan, revenu de sa retraite, difforme et haineux, cherche à répandre le Khaïba dans tous les Pentacles pour créer un nouvel ordre élémentaire.


Références dans les suppléments suivants


Livre de Base II, pp.302-303
Arcanes Majeurs, p.79
Mat (0), pp.24.27
Diable (15), pp.21-22
Ka, pp.21.23.26.29.33
Tempérance (14), pp.9-10
Livre de Base I, pp.34.47.105.174.197.222
Loa, p.75

Voir aussi les concepts suivants


Anaximandre, Charmes et Sortilèges d'un Fleuve (livre), Diable (15), Empathie, Moor, Seine (La), Shaïtan, Tempérance (Arcane de la)