Ordalie : Différence entre versions

De Nephilim Wiki
Aller à : navigation, rechercher
(Import automatique)
 
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Ordalie'''{{references}}[[Arcanes Majeurs (supplément)|Arcanes Majeurs]],  p.53<br />[[Justice (8) (supplément)|Justice (8)]],  p.25{{voiraussi}}Justice (8), Lion Vert, Villon (François){{concept}}
+
L'[[Ordalie]] est un procès au coeur de la communauté des [[Nephilim]], organisé et tenu, voire parfois intenté, par l'[[Arcane de la Justice]]. Il se déroule toujours de façon très bureaucratique et rituelle, selon un schéma quasiment invariable.
 +
 
 +
Tout d'abord, les faits accusatoires doivent être rapportés à ou par l'[[Ouïe de Dame-Justice]], qui transmet à l'[[Oeil Intérieur]] le dossier afin d'en obtenir une analyse légale au regard des lois établies par les [[Docteurs]] de la [[Balance Cosmique]]. Après une longue étude, qui peut s'étaler sur des siècles, il est possible alors que l'[[Echevin Doyen]] en titre décrète l'accusé en faute et demande alors l'ouverture d'une [[Ordalie]].
 +
 
 +
L'accusé est alors convoqué auprès du [[Trône Inquisitoire]], tout d'abord par l'intermédiaire de la [[Robe de Dame-Justice]], puis par un [[Acte Impérieux]] en cas de refus de se présenter. Il est escorté durant son approche par les [[Licteurs]], puis guidé dans le [[Palais pacifique]] avec les sens brouillés. Il est alors entendu par les [[Echevins]] sur les faits qui lui sont reprochés, et ses dires sont scrupuleusement rapportés par les [[Mains de Dame-Justice]], devant les membres de la [[Bouche de Dame-Justice]].
 +
 
 +
Puis, c'est au tour des [[Agents de la Rigueur]] d'attaquer l'accusé, qui est défendu par les [[Messagers de la Miséricorde]], afin de permettre à l'[[Echevin]] présidant l'[[Ordalie]] de parvenir à un jugement. Quel que soit le résultat de l'[[Ordalie]], l'accusé est ramené en zone neutre hors du [[Palais pacifique]] par les [[Licteurs]]. S'il doit y avoir châtiment, celui-ci sera effectué par l'[[Epée du Licteur]], mais l'accusé ne sera pas prévenu du moment, du lieu ou de la méthode de son exécution si celle-ci doit avoir lieu.
 +
 
 +
{{references}}[[Arcanes Majeurs (supplément)|Arcanes Majeurs]],  p.53<br />[[Justice (8) (supplément)|Justice (8)]],  p.25{{voiraussi}}Justice (8), Lion Vert, Villon (François){{concept}}

Version actuelle datée du 8 septembre 2014 à 11:52

L'Ordalie est un procès au coeur de la communauté des Nephilim, organisé et tenu, voire parfois intenté, par l'Arcane de la Justice. Il se déroule toujours de façon très bureaucratique et rituelle, selon un schéma quasiment invariable.

Tout d'abord, les faits accusatoires doivent être rapportés à ou par l'Ouïe de Dame-Justice, qui transmet à l'Oeil Intérieur le dossier afin d'en obtenir une analyse légale au regard des lois établies par les Docteurs de la Balance Cosmique. Après une longue étude, qui peut s'étaler sur des siècles, il est possible alors que l'Echevin Doyen en titre décrète l'accusé en faute et demande alors l'ouverture d'une Ordalie.

L'accusé est alors convoqué auprès du Trône Inquisitoire, tout d'abord par l'intermédiaire de la Robe de Dame-Justice, puis par un Acte Impérieux en cas de refus de se présenter. Il est escorté durant son approche par les Licteurs, puis guidé dans le Palais pacifique avec les sens brouillés. Il est alors entendu par les Echevins sur les faits qui lui sont reprochés, et ses dires sont scrupuleusement rapportés par les Mains de Dame-Justice, devant les membres de la Bouche de Dame-Justice.

Puis, c'est au tour des Agents de la Rigueur d'attaquer l'accusé, qui est défendu par les Messagers de la Miséricorde, afin de permettre à l'Echevin présidant l'Ordalie de parvenir à un jugement. Quel que soit le résultat de l'Ordalie, l'accusé est ramené en zone neutre hors du Palais pacifique par les Licteurs. S'il doit y avoir châtiment, celui-ci sera effectué par l'Epée du Licteur, mais l'accusé ne sera pas prévenu du moment, du lieu ou de la méthode de son exécution si celle-ci doit avoir lieu.


Références dans les suppléments suivants


Arcanes Majeurs, p.53
Justice (8), p.25

Voir aussi les concepts suivants


Justice (8), Lion Vert, Villon (François)